Menu Fermer

Biocarburant : une alternative écologique aux carburants fossiles

Sharing is caring!

Le carburant vert ou Biocarburant est un type de carburant distillé à partir de plantes et de matières animales. Il est considéré par certains comme étant plus écologique que les combustibles fossiles largement utilisés de nombreux pays. Le carburant vert se présente comme une solution viable dans la recherche actuelle de sources d’énergie alternatives.

Production de carburant biologique à partir de plantes

Dans la création de formes basiques de Biocarburants, les cultures sont divisées en deux types. Il y a la production de sucre d’une part et la production d’huile d’autre part. Les cultures produisant du sucre et de l’amidon sont soumises à un processus de fermentation pour créer de l’éthanol. C’est notamment le cas de la canne à sucre ou du maïs.

Les plantes oléagineuses sont pour leur part habituellement utilisées dans la fabrication d’huiles végétales. Elles peuvent toutefois aussi être exploitées pour la fabrication du diesel. Ce carburant peut s’utiliser comme tel dans des voitures ou distillé davantage pour devenir du biodiesel.

Les innovations technologiques récentes ont permis d’élaborer des Biocarburants avancés. Leur production mise sur les sources non alimentaires et le renouvellement des déchets en énergie.  Les combustibles verts sont transformés en matériaux végétaux, en bois et en plantes non comestibles. En plus de réduire l’usage de combustibles fossiles, cela permet de recycler beaucoup de déchets.

NB : découvrez ici les techniques pour garder la sérénité au volant.

Utiliser des algues pour la production de Biocarburant

Les détracteurs du carburant vert soutiennent habituellement que sa production est aussi polluante que celles des carburants fossiles. Ces accusations visent tout particulièrement la transformation du sucre et de l’amidon en éthanol dans les usines. Le processus de fermentation dégage en effet une pollution considérable dans l’air. Ces ressources devraient aussi servir initialement à l’alimentation.

Le carburant vert ne tendrait pas également à brûler plus proprement que les carburants fossiles.  Sa combustion produirait toujours du formaldéhyde, de l’ozone et d’autres substances cancérigènes.

La position sur le carburant vert actuel est encore assez vague. Cela peut être simplement une étape intermédiaire sur la voie qui mène à l’abandon de l’utilisation de combustibles fossiles.

Les gouvernements du monde entier consacrent d’énormes ressources à la recherche de carburants propres et durables. C’est d’autant plus légitime en sachant que les réserves de pétrole actuelles sont en voie de s’épuiser rapidement. Le carburant vert n’est pas une alternative parfaite au pétrole. Il constitue toutefois encore une innovation importante pour ouvrir la voie d’un avenir meilleur.

Une nouvelle forme de Biocarburant pourrait d’ailleurs conforter cette perspective. Celle-ci serait en effet fabriquée à partir d’algues vertes. Les algues sont des plantes minuscules à croissance rapide que l’on retrouve souvent sur des plans d’eau. Ces plantes ont une teneur en huile extrêmement élevée. Cela en fait de bons candidats pour la fabrication de carburant.

Beaucoup de pays mènent actuellement des recherches approfondies sur l’utilisation des algues. Ces dernières sont effet facile à cultiver et se développent très vite.  Selon les estimations de quelques entreprises pétrolières, une acre d’algues peut produire 200 fois plus d’huile qu’une acre de maïs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *